Bio

on peut les prendre par tous les bouts, 
tous les chemins mènent à
Nous....Ga  .......Ro

Note d’intention

 

Il chante en concert depuis plus de 22 ans, l’a rencontré à 5 reprises ainsi que son épouse Hélène. Il admire l’artiste autant que l’homme et l’interprète et le raconte comme personne.

« J’aime la chanson à textes, Brel, Brassens, Gainsbourg et tant d'autres. Mais par-dessus tout, j’aime Nougaro. Et j’ai voulu l’interpréter dans une réalité proche, qui permet en fermant les yeux de retrouver une proximité avec l’œuvre de l’auteur ». Selon Yves du Cosquer, Nougaro est un véritable talent, un poète, une musique et des textes uniques à double ou triple sens, et une voix d’une force incroyable, qui n’a cessé de progresser tout au long de sa carrière.  « C’était aussi un homme sincère, enfant de la balle, aux parents trop lointains, profondément fidèle en amitié, spontané, en proie permanente entre la dure folie de la nuit et la douce folie de la vie, mystique, dévoré de questions métaphysiques, et l'un des rares artistes à avoir balayé tous les styles musicaux, sans jamais s’être laissé influencé par les modes, ni se soumettre aux technologies du prompteur », analyse Yves du Cosquer.

En dehors de quelques standards incontournables, Lors de ses concerts, l’artiste revisite une partie moins connue du célèbre répertoire du plus toulousain des Jazzmen, réussissant à s’approprier les textes sans jamais tomber dans le piège de l’imitation. Ses 3 musiciens habituels (Bruno Sabathé au piano, Ludovic Hellet à la contrebasse, Bertrand Dabo   à la batterie, Raudel Larosa Menendez aux percussions et à la trompette), vrais habitués de la scène de jazz nantaise, totalement complices entre eux, se sont appropriés sous l'écriture de Vincent Rébillard puis de Bruno Sabathé, des adaptations personnelles qu’ils s’échangent d’un œil enjoué.

Le spectacle de Yves du Cosquer a déjà foulé depuis 20 ans les scènes de la région, les péniches parisiennes, et même deux concert sur Toulouse, dont un concert au profit de l'établissement Français du Sang (EFS) sur la place du capitole .en 2018, l'école de musique de Carquefou (44) qui avait déjà reçu Yves du Cosquer en concert , a fait le choix passionnant de renouveler l'expérience et d'ouvrir la première partie du concert "Les Nougardises" par quelques accompagnements des plus grands standards du poète, sous les archets de plus de 30 instruments à cordes et sous la baguette complice de Loïc Massot .

La période triste du Covid ayant arrêté le monde du spectacle pendant plus de 2 ans, ce sera avec beaucoup de bonheur et d’émotion que le groupe remonte sur scène au printemps 2022, d’abord à Doulon (44) pour un concert en trio, cet été en Dordogne le 20 Juillet à Issigeac (24), le 21 Juillet à Bars (24) puis le 22 juillet au domaine de La Vernelle (24).

La saison d’été se terminera par un concert privé à Machecoul le 25 Aout 2022

Bio Musiciens